Joan Shelley: « Over and Eve »

Il y a une solitude extraordinaire dans la voix captivante de Joan Shelley et sa dictions qui semble émaner d’une période datant d’un autre temps.On y trouve mystère mais aussi émotions ou fragments d’histoires qui traînent comme en suspens, élusifs et chargés ainsi d’évocations.

Dans la « chamber folk dépouillée » qui emplit ainsi les décors de son quatrième album solo, Over and Eve, Shelly continue d’affiner ses compositions, en faisant un sample de son passé mais en ne vivant pas dans son ombre.

Elle est rejointe ici par le guitariste Nathan Salsbug et autres invités comme Will Oldham et ils travaillent tous sous la direction du renommé Daniel Martin Moore dont le jeu de guitare habile et fluide est essentiel au son de l’album. Sur des titres phares comme « Brighte Than Blues » , la morceau titre ou « Jenny Come In » il y a une indubitable corrélation entre son répertoire et sa voix presque virginale.

Sans verser dans le larmoyant ou naïf il nous offre une œuvre qui de jolies couleurs à sa scansion

**1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s