Helen: The Original Faces

Il faut fouiner avec assiduité si on veut accéder à The Original Faces d’une manière qui ne soit pas tordue de distorsion tant elle aspire à la beauté. Il y a comme une barricade entre nos oreilles et cette recherche du céleste pour qui est étranger au modus operandi de Liz Harris.

Le rock est structuré mais le shoegaze y reste amical ce qui fait du disque un opus qu’on ne peut négliger d’un simple geste de la main. Le tambourin apporte sa toile d’imprévisibilité et d’addiction. The Original Faces est dépourvu de tout qui pourrait s’apparenter à une accalmie et le groupe semble prendre plaisir à nous mêler à son univers même si il n’est exécuté que de douze courtes plages.

On pense à Slowdive (« Allison »), mais ce sont surtout les couches faites de lyrisme et de mélopées qui juxtapose un climat où on cherche à se raccrocher à un élément qui ne vous file pas entre les doigts tant il oscille entre volonté d’agripper et de s’échapper.

Les textes, inaptes au déchiffrement, y contribuent comme sur « Violet » et ,si disque contribue à susciter perplexité il s’apparente aux volutes brumeuses qui ne cessent de solliciter nos oreilles et notre curiosité.

**1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s