Lloyd Cole: « ID (Electronics) 2012-2014 »

Cela fait un long bail depuis Perfect Skin, Rattlesnakes et (Are You) Ready to be Heartbroken, mais ce nouvel intérêt que Lloyd Cole semble avoir acquis pour la musique électronique devrait dépasser ce qui, avant, le poussait à composer des pop songs narratives.

Il y a deux ans ril sortit un album collaboratif intégralement destiné à l’electronica (Selective Studies Vol. 1) avec le pionnier du Krautrock Hans-Joachim Roedelius et 1D est intitulé ironiquement par un des maîtres de la pop music la plus rigoureusement cérébrale ; c’est un disque qui sonne comme le rejeton de ce que Cole nomme « la musique électronique qui se suffit à elle-même ».

Ces déclarations sont suffisamment indicatives de la nature de l’album ; démos expérimentales aux 11 plages créées par des séquenceurs programmés.

Perfect Skin, Rattlesnakes and (Are You) Ready to be Heartbroken, but Lloyd Cole’s more avid fans would be aware his interest in electronic music has sometimes superseded his interest in writing narrative pop songs.

Les résultats seront inévitablement cliniques et on regrettera ce que Cole avait, il y a quelques temps, délaissés ; à savoir harmonies et  contrepoints.

**

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s