Widowspeak: « All Yours »

Quand on considère la formule des duos, Widowspeak ont tout le potentiel qu’il faut et la sagacité nécessaire. Leur son très intimiste fonctionnait très bien sur Almanac et leur approche de la dream pop les dirige paisiblement sur une trajectoire où l’onirisme fait table de loi, encore plus ici sur All Yours.

C’est un trajet fluide qui les guide, qui a sa juste dose d’équilibre mais qui, comme la chanson titre le révèle, c’est aussi un au revoir qui vous indique que ce chemin et désormais derrière nous.

En effet, le glissé est ici agréable et fluide ; « Dead Love (So Still )») est si affirmatif qu’il en sonne ironique, comme si affirmer sa vitalité devait s’effacer derrière des accords joviaux et le révélation que tout est voué à la stagnation.

« Girls » reprendra cette antienne sous forme d’harmonica blues interprété sous un porche ; on pourrait y retrouver Jenny Lewis et avouons qu’il est peu de si bonnes compagnies.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s