The Wonder Years: « No Closer To Heaven »

The Wonder Years ont permis au pop-punk de se réinventer avec The Greatest Generation en 2013 en apportant au genre une crédibilité dont il vait besoin. Avec No Closer To Heaven le processus continue ; le disque est plus sombre, plus substantiel en particulier grâce à Dans Campbell dont les vocaux conservent cette qualité émotionnelle qui ne peut que nous toucher.

Les titres sont le plus souvent anthémiques et se font aussi cathartiques qu’on pourrait le souhaiter et c’est cette complexité qui fait de No Closer To Heaven un opus dans lequel on a envie de se plonger.

Là encore ça n’est pas la nature des récits (l’amour, la perte) qui importe mais plutôt l’urgence sobre avec laquelle ils sont véhiculés. « Brothers & » est lugubre à souhait, « Cardinals » remue le coeur et « Stained Glass Csiling est tout bonnement venimeux.

Ici la colère est d’autant plus éloquente qu’elle est rentrée de manière crédible ; No Closer To Heaven est à la fois accessible et foncièrement privé. C’est de cette complexité que la vitalité doit naître, et non pas de l’éthique skate-punk qu’elle a trop souvent véhiculée.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s