Local H: « Hey, Killer

Local H est un groupe étrange dans la mesure où il pourrait être considéré aussi bien comme un groupe punk, que classic rock ou grunge. Cet éclectisme ne le rend pas pour autant dispersé mais c’est plutôt à un répertoire bien concentré auquel on a droit.

Hey Killer bénéficie en effet d’une couleur musicale qui vous ronge et vous hante (« The Last Picture Show In Zion ») et qui pourrait faire croire à des Black Keys qui seraient restés figés en mode grunge avec, parfois même, des structures d’accords un peu trop classiques (« City of Knives »).

Quelque part, on a la sensation d’entendre un combo composé de musiciens des années 90 en plein « burn out » sauf que les guitares demeurent féroces (« Mansplainer » et « Big Bag Road »). Les résultat en est un opus qui ne réinvente pas la roue mais qui prouve qu’il reste toujours suffisamment d’énergie pour que le doigt d’honneur que constitue cet opus post grunge ne soit pas un chant du cygne qu’on laisserait de côté distraitement.

**1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s