Hooton Tennis Club: « Highest Point In Cliff Town »

Sonnant comme un croisement de Parquet Courts Lee Ranaldo et titulaires d’un album produit par le guitariste de Coral, Bill Ryder-Jones, ce Highest Point In Cliff Town premier opus de Hooton Tennis Club, ne pouvait que véhiculer un esprit fun et doté de ce côté bucolique qui rend si charmante la campagne britannique.

HTC est un groupe d’amis et cela s’entend dans l’exubérance et l’insouciance gentiment insolente qui caractérise leurs compositions. Rien de sérieux ne semble les atteindre, en particulier l’image qu’ils veulent donner d’eux-mêmes ce qui ne peut être que rafraichissant.

« I’m Not Going Roses Again » marque néanmoins que le combo est capable de s’impliquer avec un bien joli solo de guitare montrant que le groupe peut aller au-delà de l’apparente simplicité qui semble perler.

Highest Point In Cliff Town donne envie de les perler de manière un peu plus profonde et de voir si XTC peut se dire qu’il a trouvé un digne successeur.

**1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s