Frog Eyes: « Pickpocket’s Locket »

Ces toutes dernières années, Carey Mercer, alias Frog Eyes n’a jamais eu de problèmes pour nous servir une certaine profusion thématique ; en effet, après avoir été atteint d’un cancer avant la sortie de Carey’s Cold Spring en 2013, l’artiste a perdu son père.

Il s’est alors saisi de la guitare acoustique que celui-ci lui avait léguée dans son testament et se mit a composer les dix titres qui comprennent Pickpocket’s Locket sans aucune aide extérieure, hormis celle d’un ordinateur.

Le résultat nous montre Mercer redécouvrant l’approche plus simples et dépouillée de son répertoire précédent et le voit abandonner les arrangements saccadés et paranoïaques pour lesquels il était connu.

Accompagné d’un ensemble musical vigoureux, ses amis Jesse Zabot et Paul Rigby ainsi que son épouse Melanie Campbell, il nous propose une série de titres comme « Two Girls (One for Heaven and the Other One for Rome) » et « The Demon Runner » qui ne sonnent jamais trop complexes ou chargés malgré des arrangements hyper sophistiqués.

Pickpocket’s Locket est un de ses albums les plus directs et urgents tant son laconisme et sa concision nous éclairent.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s