Rob Thomas: « The Great Unknown »

Il y a quelque chose de révélateur dans le côté impersonnel du 3° album solo de Rob Thomas. Les compositions n’offrent que peu de détails propres à déclencher notre lyrisme et il n’y figure aucun thème consistent qu’on pourrait attacher à une personnalité.

Sur le même ton, les arrangements sont en mesure de nous montrer une adaptabilité habile qui rend ce répertoire adaptable à n’importe quelle pop star qui s’y attaquerait.

C’est la démarche d’un artiste qui compose des titres pour plaire aux autres plutôt que pour s’exprimer : on ne trouve aucun teste détaillé, aucun thème récurrent ; c’est une approche qui rend le disque agréable à entendre mais peu susceptible de s’imprimer en nous.

Thomas a eu son heure de gloire sur quelques hits avec Matchbox 20 et rien, dans tout cela, n’avait réussi à créer une véritable personnalité. Ici aussi les compositions sont pleines d’entrain, avec ce côté angulaire issu des années 80 ; il pousse parfois son répertoire au-delà de ces limites qui lui sont propres, mais ne parvient qu’à sonner générique plutôt qu’assertif.

**

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s