Paul Smith & The Intimations: « Contradictions »

Quand les temps changent il n’est pas rare de constater que les groupes à guitares passent années sur années à chercher leur véritable son. Si Maxïmo Park en fait partie Contradictions, le tout dernier projet parallèle de leur chanteur Paul Smith, servira d’exemple pour signifier une démarche qui est celle d’aller de l’avant même si aucune conclusion ne peut être tirée.

Il a fallu quatre ans pour le réaliser et Smith navique ici entre mélodies qui vous font taper du pied et introspection lyrique des plus profonde avec une variété de thèmes musicaux changeant au gré desshumeurs des morceaux. Il y a des touches habiles, Wendy Smith de Prefab Sprout aux « backing vocals », une petite touche de Cocteau Twins enrobant « I Should Never Know » et, en-dessous de touts cela, une réticence à révéler totalement une véritable identité.

Contradictions justifie son nom ; il est comme un roman que l’on prend, jette puis qu’on ramasse à nouveau. On pourra apprécier ces nouveaux habits adultes arborés par Smith, on pourra aussi regretter que ces contradictions n’aient pas une bride moins lâche sur le cou.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s