The Bird and the Bee: « Recreational Love »

Il est indéniable que Greg Kustin, la moitié du duo qui constitue The Bird and The Bee, est comme le roi Midas quand il s’agit de mettre ses mains dans un cambouis qui se nommerait la pop et que tout ce qu’il touche alors, aussi bien les chanteurs compositeurs que les interprètes se transforme en or.

Tous, Sia, Kelly Clarkson, Pinl, Lilly Allen, Teagan et Sara, représentent une liste à la Prévert quand il est question d’explorer ce spectre musical avec qui il a collaboré. Mais, parmi tous ceux-ci, c’est Inara George, sa deuxième moitié sur The Bird and The Bee, qui lui permet de mettre le plus en valeur l’étendue de son talent.

Avec une voix qui rappelle celle d’une des princesses de chez Disney, il partage avec elle la même affinité pour une certaine nostalgie pop évocatrice de Hall and Oates ou des Bee Gees. À deux, ils ont construit un monde charmeur qui nous invite dans un univers où le seul effort consiste à se baigner et s’embaumer dans des grooves qui n’exigent aucun effort si ce n’est celui de s’y abandonner et de déguster la luxuriance qui en émane.

Recreational Love est leur premier album de matériel original depuis 2009 et il porte bien son nom tant il est à la fois récréation mais aussi recréation. Ils parvient en effet à nous charmer mais aussi de charrier en nos mémoires le pouvoir régénérateur qu’a pu avoir la pop music sans que celle-ci ne soit encore touchée par des sensibilités adultes.

Il séduira celui qui aura l’oreille fine et saura distinguer les nuances entre sensiblerie et émotions, celui qui sera à même de parcourir à nouveau toute la gamme de ceux qui trouvaient le radio mainstream trop râpeuse à leurs oreilles ou creuse d’un point de vue lyrique.

Que ce soit sur des hymnes étourdis (« Will You Dance? »), des roucoulements de berceuses pour gamins (« Lovey Dovey »), Kurstin et George combinent ainsi la sophistication qui assourdit le jazz pour lui faire explorer les qualités d’une synth-pop qui ne peut que charmer nos oreilles, le tout dans un packaging luxueux qui fait penser à une farfadet ou un lutin.

***1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s