Night Beds: « Ivywild »

Night Beds, le projet musical de Winston Yellen, un natif de Colorado Springs âgé de 26 ans a reçu un accord critique unanime lors de sa sortie en 2006. Il est vrai que son « debut album », Country Sleep, avait de quoi séduire par son mélange torturé de alt country et les voaux haut perchés de Yellen.

Curieusement, après cette sortie Yellen se plongea dans une musique plus expérimentale, teintée de R&B et de mélancolie dont le résultat en sera un Ivywild fascinant. Le fil qui lie tout ce qui a trait à sa musique est qui la fait tenir ensemble est une voix qu’on ne peut pas ne pas remarquer. Elle est plaintive, exprime un manque où l’on se languit, de soul et d’émois à vous briser le cœur.

Que ce soit quand sa voix s’élève sur les arangements électroniques luxuriants de « Tide Teeth » ou la douleur solitaire, la voix de Yellen possède une beauté unique que beaucoup peuvent envier.

Ce disque est un kaléidoscope de mélodies électro ou le R&B apporte une contrinution inattendue mais séduisante ; c’est une manière pour Yellen de faire de sa création quelque chose de pluriel.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s