Ultimate Painting: « Green Lanes »

On n’aura pas besoin d’avoir connaissance du pedigree des ces fins compositeurs que sont Jack Cooper (Mazes) et James Hoare (Veronica Falls) pour reconnaître immédiatement le projet qui sous-tend leur collaboration. Pour le disque il s’agit de deux types avec des Rickenbackers et une complexité pop parfaite. On a ici, pour notre bonheur, un plaisant arôme Velvet Underground, un côté »college rock », une pincée de Krautock et surtout ces mélodies si confondantes et ébullientes qu’elles auraient pu être signées par les Kinks.

Les passages les plus introspectifs viennent surtout de Hoare (« Sweet Chris » ou « Paying The Price ») et ils évoquent une douce brise à laquelle Teenage Fan Club nous avait initiés. Il n’y a rien de nouveau ou de capable de soumettre nos oreilles à un défi pour nos sens mais c’est la théorie qui est à la base de Green Lanes.

On peut le déplorer car on sent Ultimate Painting à même de faire rayonner des choses plus réconfortantes et chaleureuses, peut-être parce que ce qu‘on l’on y entend est du rock lo-fi un peu trop familier. Agréable et instantané mais peu susceptible de prétendre à la longévité

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s