The Phoenix Foundation: « Give Up Your Dreams »

Alors que Buffalo, l’album le plus populaire de The Phoenix Foundation se révéla être une véritable exhibition de folk acoustique et facétieux, le dernier opus du combo nous fait part d’une réalité rigoureusement identique à celle que son titre, Give Up Your Dreams, le suggère. On aurait aussi bien pu nommer le disque The Art Of Not Giving A Fuck tant cette approche qui consiste à envoyer paître tout le monde a donné des résultats aussi brillants.

Le terme prog rock est trop étroit pour contenir les espaces que les Néo Zélandais ont conquis sur cet album. Les mélodies à la Fleet Foxes sont toujours là mais il y a une pléthore d’autres éléments qui semblent être en terrain conquis. Par exemples les fantastiques chorus se fracassant sur « Mountains », les vocaux spacy et oniriques, les percussions tribales étouffées ; c’est tout un collage sonique qui fait de cet album un opus fascinant à écouter.

Ce combo de six musiciens est devenu un groupe culte ; il a, certes, abandonné certains rêves mais en cédant à ses élans aucune réalité ne luis semble désormais hors de portée.

***1/2


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s