HEALTH: « Death Magic »

Get Color était, pour HEALTH, une façon d’appliquer une politique de la terre brûlée à la musique « dance ».
C‘était un disque bordélique, brutal qui parvenait à construire quelque chose de beau au milieu de fragments déchiquetés de synthés créant des paysages infernaux.

Six ans plus tard, Death Magic nous présente la même façon violente qu’a HEALTH de réinterpréter la pop music. Cela reste toujours un peu effrayant (« Stonefist » et « New Coke » sont incroyables dans les excès monstrueux) et le disque donna cette sensation déchirer les paillettes de Los Angeles ou du rêve hollywoodien.
C’est un album jonché d’étoiles, certaines sont dans nos yeux mais d’autres abandonne la béatitude « bliss out » pour nous emmener dans un univers post-apocalyptique où le deuil fait figure de table de loi.
***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s