Seapony: « A Vision »

Weidl et Danny Rowland forment un couple qui dure depuis tout aussi longtemps que la musique shoegaze qu’ils produisent depuis qu’ils ont emménagé à Seattle en 2010. Une rencontre avec un bassiste, Ian Brewer, leur a permis de former Seapony avec l’aide d’une boîte à rythmes vintage remplacée parfois par un vrai batteur.

A Vison est leur troisième album et, à l’inverse des autres, il est auto produit. On trouve une compilation d’hymnes summer pop West Coast qui nous font nous languir des plages ensoleillées et des couchers de soleil aux nuances délicates. L’ensemble nous transporte vers un désir d’ailleurs parsemé par des pensées mélancoliques sur « Saw The Light » et des vocaux doucement chuchotés avec « Hollow Moon ».

Le tout véhicule le constat que les relations humaines sont bien fragiles même si la tonalité générale se veut apaisante et gracieuse. La guitare en légère distorsion sert de pont entre nostalgie et fraicheur et le paysage ainsi offert (soleil, mer et lune) nous proposent un climat incitant à la rêverie douce amère.

A Vision ne multiplie pas les points de vue ; c’est de la dream pop se voulantglorieuse et affranchie et qui y parvient.

**1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s