Barna Howard: « Quite A Feelin’ »

Barna Howard est un de ces auteurs composteurs accompagné uniquement d’une guitare acoustique et Quite A Feelin’ , son deuxième album résonne bien éloigné de la cave humide de Portland où il avait enregistré son premier opus.

Son répertoire avait incliné à projeter une image un peu désuète aux antipodes de celui-ci réalisé dans un vrai studio, véhicule d’une climat plus aéré et scintillant comme en témoignent des morceaux semblables à « Indiana Rose » et « Bitter Side of Blue » qui ouvrent le disque.

Les arrangement sont plus pleins, un vrai progrès par les atmosphères clairsemées de Barna Howard et il s’essaie même à la comédie (« Pulls Us Back or Wind Us Up » ou « Whistle Show ») pour égayer un registre parfois mélancolique ou nostalgique qui semble son territoire favori avec « Hands Like Gloves » et « Then And There ».

Barna Howard est un artiste de niche, loge qu’il l’occupe plutôt bien pour ceux à qui une bouffée d’air frais et rustique est digne d’être célébrée.

**1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s