Albert Hammond, Jr: « Momentary Masters »

Des stars qui se séparent d’un groupe pour des aventures en solo prennent le risque de comparaisons avec le travail collectif de leur combo qui ne seront pas à leur avantage. Ils ne manqueront pas de ne pas réussir à se mesurer aux désirs des fans des Stokes et il est certain qu’un titre comme « Losing Touch » sonne d’autant mieux qu’il est parsemé de petites touches à la Stokes tout en son long ; un façon de le joncher de décorations si on veut.

Mais le plus souvent c’est sur son propre terrain que Hammond l’emporte avec par exemple les collages et inversions qui jalonnent « Power Hungry », avec les outros instrumentales de « Touché » et avec ses vocaux vulnérables qui s’éloignent de leur zone de confort pour évoquer ce bruit latent d’une climatiseur ou, de manière encore plus surprenante, par un falsetto on ne peut plus clair.

Il n’hésite pas non plus à provoquer des hauts et des bas en matière d’arrangements au point de faire parfois mieux que The Strokes. Momentary Masters est un album ludique mais aussi fait de désir et de manque ; enraciné dans le passé mais faisant entrevoir un avenir lumineux, son meilleur disque solo jusqu’à présent.

***1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s