Sea of Bees: « Build A Boat To The Sun »

Les albums précédents de Julie Ann Baenziger mettaient en exergue une chanteuse à la voix chaude et engageante avec un talent certain pour confectionner des titres emplis d’émotions, que celles-ci soient discrètes et ptresque imides ou, au contraire, plus musclées.

Build A Boat to the Sun consolide cette propension dans la mesure où la chanteuse et multi-nstrumentiste de Sacramento enrichit son socle de tonalités pop, rock, folk et country comme pour souligner sa confiance  en tant qu’atrsite à même d’interpréter tout le specte de l’héritae musical US.

 Les composiions ont du corps et son immenses, chacun semblant animée d’une véritable détermination; l’humeur est plus légère et enjouée que précédemment avec un « Test Yourself » plein d’allant ou « Dad », un titre emrpunt de réflexion mais conjugué façon girls grouo avec un climat plein de bonne humeur,  de joie et de swing.

Le ton de sa voix demeure tendre et vulnérable pourtant mais il est claire que Baenziger a appris à déployer son isntrumentation avec délicatesse comme le démontre la merveilleuse ballade acoustique « Don’t Follow Me » se consument lentement à nos oreilles.

Le style a peu changé mais l’attitude, elle, s’est modifiée et on ne peut qu’être heureux de ces nouveaux développements. L’introspection est ici à son mieux ; on y discerne une artiste toujours en quête mais cette fois-ci en pleine lumière.

***1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s