Nap Eyes: « Whine of the Mystic »

Une première écoute de ce « debut album » du combo de Halifax donne la sensation d’entendre Lou Reed et un peu de Morrissey dans le phrasé local. Il faudra revenir plusieurs fois sur l’ouvrage de Nap Eyes pour se rendre compte que les musiciens ont des influences plus variées : The Clean ou Real Estate et que Whine of the Mystic est un disque qui contient des couches diverses ayant le bon goût de faire voisiner harmonieusement yacht rock et tonalité de guitares à la Velvet Underground.

Whine of the Mystic est un opus aventureux et il contient qu’elle chose de fascinant dans la manière où il ordonne le chaos dont il se prévaut. Chaque écoute successive nous fera découvrir des petits trésors qui essaime ainsi le disque et semblent n’être là que pour nous préparer au grande final, le monumental « No Fear of Hellfire » qui, tout au long de ses près de huit minutes, fusionne Krautrock et Yo La Tengo d’une façon dont on pouvait à peine rêver.

Que Nap Eyes n’oeuvre qu’au Canda, en Nouvelle Écosse plus précisément, est plus qu’un anachronisme en cette période mondialisation. Nul doute que très bientôt il « sévira » pour notre plus grand plaisir au-delà des ses frontières.

***1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s