Best Friends: « Hot. Reckless. Totally Insane »

Pulp, Arctic Monkeys, Richard Hawley : la scène de Sheffield n’est pas en manque de talents et les garage punk rockers de Best Friends risquent de confirmer cette réputation.

Leur « debut album » Hot. Reckless. Totally Insane. Se caractérise par des riffs de guitares bien crades, une basse jouée à un volume apocalyptique et la voix brute et enfiévrée de Lewis Sharman.

Le son est si délabré, crasseux et bordélique qu’il se fait attachant et évoque par moments des combos comme Palma Violets, Howler ou The Cribs. Les 10 plages sont jonchées de véritables passages incendiaires ; « Fake Spit » mêle « fun » et furie, « Orange Juice » se stransorme en un crescendo anthémique d’appel aux armes dont on ne peut qu’anticiper qu’il sera un morceau de choix lors des festivals.

Le disque est bref, moins de 35 minutes, mais c’est le rythme judicieux pour qu’il reste constamment engageant. Hot. Reckless. Totally Insane est le type d’album de rock and roll solide qu’on aimerait entendre plus souvent d’autant que les musiciens de Best Friends semblent éprouver autant de plaisir à l’interprétation que nous à l’écoute.

***1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s