Tess Parks & Anton Newcombe: « I Declare Nothing »

Anton Newcombe n’a pas la réputation d’être la personne avec qui travailler est le plus facile ; pourtant la collaboration du leader de Brian Jonestown Massacre avec Tess Parks semble ici aller de soi. Si I Declare Nothing indique en effet quelque chose, c’est que tous deux semblent fait pour une relation musicale des plus fructueuse.

Chacun des deux artistes apporte ses ici propres qualités ; la voix graveleuse de Parks sonne comme si elle se réveillait d’une longue période sous sédatifs, demeurait chargée d’ennui et d’une léthargie agressive tandis que la sciences magistrale qu’a Newcombe à y mêler des arrangements psychédéliques subtils permettent aux deux musiciens de se complémenter et de donner naissance à des panoramas oniriques sombres et tourbillonnant dans une brume indécise.

Chaque titre se devra d’être écouté avec attention, en particulier « Mama » ou « Friendlies » et, si I Declare Nothing, ne peut pas être considéré comme un disque qui a été peaufiné il déverse suffisamment de substance hallucinogène à nos oreilles pour qu’on puisse espérer que l’aventure ne s’arrête pas là.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s