The Orange Humble Band: « Depressing Beauty »

Ken Stringfellow. Jody Stephens. Jon Auer. Chris Stamey. Mitch Easter. Si ces noms vous disent quelque chose et êtes sensible à un certain genre à savoir REM à l’époque où Stipe avait encore des cheveux) l’énumération de tous ces noms ne pourra que vous serrer le coeur.

The Orange Humble Band n’ont peut-être jamais eu le succès commercial et critique des quelques combos où ses divers membres ont oeuvré mais, sur ce quatrième album, ils continent dans leur démarche de façonner de la guitar pop qui se réfère à la scène de la « college radio » dans les années 80 qui a servi de prélude à leurs carrières respectives.

Stringfellow , surtout connu pour son leadership des Posies et sa participation, aux côtés, de Alex Chilton, à la reforùmation de Big Star, possède toujours une des voix les plus douces du rock Ici, accompagné par une flopée de musiciens il ajoute 15 nouvelles chansons à un répertoire déjà énorme. Indispensable ? On n’en est pas très loin. Instantanément agréable ? Absolument !

***1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s