Mtoid Man: « Bleeder »

Il y a quelque chose de vertigineux quand les premières mesures de Bleeder surgissent des hauts parleurs : un ouragan de riffs gargantuesques et se solos gémissant qui menacent de vous engloutir dans un chaos où rien ne pourra apaiser vos nerfs.

Le « debut album » de Mutoid Man a pourtant besoin de bien être effeuillé pour permettre à l’or d’émerger des gravats.

« Bridgeburner », par exemple, est une belle démonstration de southern boogie saupoudré de heavy metal à vous pulvériser, une couche de riffs succédant à une autre avec un abandon héroïque alors que « Soft Spot In My Skull » pourrait répondre à la question rhétorique qui agite certains sur ce que serait devenu King Crimson si il avait demandé à Rick Rubin de produire un de ses albums.

On ne pourra qu’éprouver une certaine joie à se laisser aller à ces excès heavy metal tant Bleeder est un opus brutal et intelligent ; une conjonction de facteurs qui ne peut qu’être excitante.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s