Daughn Gibson: « Carnation »

Carnation est un album qui vous laisse sur votre faim ; à l’inverse de ses précédents opus il se veut opulent et sucré mais, à l’écoute, on reste avec l’impression que Gibson essaie un peu trop d’être différent.

C’est pourtant un artiste excentrique et les prémices sont prometteurs : la participation de Randall Dunn (Sun O))) à la co-production permet un mixage de toute grandeur conjugué aux visions de Gibson. Ainsi « Shatter You Trough » avec se reveb et sa ponctuation disco façon 80’s est irrésistible et « Let Him Deal » est une des meilleurs personnification de Morrissey tant il reprend sa science des beats sinistres et swinguants.

Mais le plus souvent, les morceaux sont trop chargés ; le glam de « For Every Bite » est excessif et superflu et « Daddy I Cut My Hair » sombre dans la ballade dégoulinante d’auto-apitoiement.

Au final, Carnation est construit autour de la complaisance gratuite et imprévisible qui laisse celui qui l’écoute à l’extérieur d’une plaisanterie qui ne s’adresse pas à lui.

**

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s