Ezra Furman: « Perpetual Motion People »

Voilà un nouvel excentrique qui semble être au goût du jour ; le musicien de Chicago Ezra Furman dont le troisième album, Perpetual Motion People, paraît être plus remarqué que les précédents.

Ses performance « live » sont incendiaires ce qui lui doit un surcroît d’intérêt justifié ici avec ce disque. Sans vergogne mais son fausse honte, Furman s’inspire de nombreux feuillets de l’histoire musicale ; le doo wop des années 50, le Velvet Underground pour les sixties,le punk des 70’s façon Richard Hell ou Modern Lovers, la power pop inspirée des Fountains of Wayne et enfin l’indie rock dans la mouvance de The Strokes.

Tout est ici démarche ludique, y compris dans des textes qui font référence à Tom Waits dans ce qu’il a de plus illogique ou au tranchant de Elvis Costello. Le résultat est excitant et séduisant et surtout, à prendre autant au sérieux, que Furman ne le fait.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s