Thundercat: « The Beyond/Where the Giants Roam »

Sous le nom de scène de Thundercat se dissimule un bassiste deLos Angeles nommé Stephen Bruner dont l’intéressante carrière l’a fait apparaître dans To Pimp a Butterfly de Kendrick Lamar et à collaborer avec The Flying Lotus.

Ces deux manifestations ont été bien reçus c’est pourquoi l’annonce de ce mini album nommé The Beyond/Where the Giants Roam a fait se dresser certaines oreilles d’autant qu’il s’agit de son premier opus depuis Apocalypse en 2013.

Ce projet est long de six plages et il explore la jazz-funk avec Flyng Lotus aux manettes et le légendaire Herbie Hancock aux claviers accompagnant le voyage synthétique qu’est « Lone Wolf & Club ».

Le fait que Bruner abandonne sa basse est un acte de bravoure révélateur de l’esprit d’aventure qui caractérise ce disque. « Them Changes » pioche dans la soul-funk des 70’s, « Song for the Dead » vire du côté de paysages oniriques et « Where the Giants Roam/Field of the Nephilim » n’hésite pas à enfoncer, un peu trop ?, le clou du « trippy ».

Le tableau sera complet avec « That Moments » qui pousse aussi loin que le jazz peut aller et c’est muni de ce robuste document musical qu’on peut envisager une suite encore plus intrépide.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s