Matt Pond PA: « The State of Gold »

Matt Pond est un sacré loustic ; vers la fin des années 90 il a formé Matt Pond PA et, de nombreuses années et autant albums plus tard, il travaille toujours avec ces musiciens en compagnie de qui il a réalisé une musique tout aussi fantastique qu’elle n’a atteint que peu d’oreilles.

Peu de gens, en effet le connaissent et pourtant, cela fait plus de deux décennies que cet originaire de Pennsylvanie désormais basé à New York nous délivre un répertoire indie charmant ; une chamber pop se caractérisant par un univers où l’émotion est toujours présente ; un univers dont The State of Gold marque à nouveau une apogée dont on se demande si elle s’arrêtera un jour.

Ce disque a opté pour une façon très pop de nous livrer un message très émotionnel et délicat. Les lignes de guitares sonnent toujours hachées mais légères et les mélodies sont, en général, pleines d’un élan enjoué. La première impression est celle d’un indie rock très positif dans lequel c’est tout une variété de sentiments qui va pourtant se tailler la part belle.

Chaque phrase est doté d’un flux lyrique qui s’intègre habilement à la musique, par exemple sur « There Were Times » où osmose se fait entre mélodie et texte traitant de ces expériences existentielles qui ne sont pas toutes si réjouissantes que ça. De le même manière , « The State of Gold Pt1 » insistera sur les travers qui grèvent les conventions sociales et aussi sur le meilleur moyen de ne pas en être submergé. On appréciera la ligne d’ouverture ; « I might have a drink to be myself » chantée d’une voix fatiguée mais douce en même temps.

Soniquement, le groupe semble figé dans les années 90 ce qui n’entame en rien la créativité de Matt Pond. Bien sûr, il n’y a rien de véritablement révolutionnaire à cet égard le disque fait preuve d’une qualité constante en termes de compositions et de textes. C’est un disque dont la sensibilité indie est solide, précise et aimable ; un disque qui ne cherche pas à se frayer de nouveaux chemins tout simplement parce qu’il n’en a pas besoin.

****

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s