Jaill: « Brain Cream »

Jaill font ce que l’on nomme de la « jangle pop », une pop tranquille et couturée de guitares aérées et ce quatrième album, malgré un changement de label et l’arrivée de deux nouveaux membres ne voit pas Vincent Kirchner dévier de cette route.

On retrouvera donc l’effluve garage, la guitare enlevée et les compositions excentriques qui se manifestent, comme une rassurant habitude, tout au long de Brain Cream. Les textures psychédéliques sont là, légères et les nappes de synthés apportent une tonalité brillante à des morceaux comme « Just a Lovely Day » ou « Little Messages ».

 

« Got an F » et « Picking My Bones » évoqueront ces descentes d’orgues 60’s façon ? And the Mysterians mais ce sera sur les passages les plus lents (« Slides and Slips », « Draggin’ ») que l’atmosphère se fera plus introspective et plus intéressante. On y appréciera le piano Wurlitzer, le riff acoustique et le climat propice au rêve et on se mettra à souhaiter que Kirchner se décide à nous révéler certains de ses secrets mélodiques encore dissimulés.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s