Neil Young: « The Mosanto Years »

Le problème quand on est un artiste prolifique (c’est la cas de Neil Young qui en est ici à son 36° album) est qu’on court le risque de se répéter. Sans remettre en cause l’intégrité d’une carrière qui a plus de 50 ans, force est de constater que l’honnêteté d’une démarche n’est pas toujours équivalente à une musique de qualité.

Ici, Young est accompagné des fils de Willie Nelson, Micah et Lukas ainsi que du groupe de ce derniers, et la problématique soulevée par The Mosanto Years est univoque : le business de l’agriculture et comment les corporations qui nous vendent des pesticides et des additifs chimiques semblent intouchables.

Cette préoccupation environnementale n’est pas nouvelle chez le chanteur et on ne peut nier sa véracité ni faire semblant de ne pas remarquer le groove très Crazy Horse qui accompagne le disque.

C’est le seul élément qui soit notable ; pour le reste The Mosanto Years n’a pas d’autre intérêt que de soulager nos consciences à peu de frais.

**1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s