Citizen: « Everybody Is Going to Heaven »

Citizen fait partie des ces groupes produits par Will Yip qui tentent de se détacher de leurs racines hardcore/punk pop, celles-là même qui leur avait permis de rencontrer le succès avec Youth. Everybody Is Going to Heaven les voit donc endosser une tonalité sise vaguement entre emo, grunge et shoegaze. Les années 90 ont donc supplanté les années 2000 en matière d’inspiration au travers de titres ponctués par une basse puissante (« Cement ») ou des mélodies conduites en trémolos (« Ring of Chain »).

Ce faisant, le groupe sonne beaucoup comme Brand New au point de sembler le mimer et semble avoir ainsi perdu de son originalité. « Yellow Love » peine à émuler le mode « emo », « Stain » vise l’approche menaçante et le tout paraît vouloir, soit nous déstabiliser, soit chercher la catharsis.

Le problème est qu’à trop vouloir se référencer par rapport à un autre artiste, Citizen ont oublié d’apporter leur propre singularité et c’est, précisément, cet élément qui donnait toute la saveur à leur « debut album » ; un goût qu’on ne peut que regretter de ne pas retrouver ici.

**1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s