The Membranes: « Dark Matter/Dark Energy »

The Membranes n’est pas un de ces combos pop-punk mous du genou malgré le nom qu’ils se sont donnés. Les Britanniques sortent ici leur dixième album, le premier depuis 25 ans, et Dark Matter/Dark Energy reprend les mêmes canons que ceux qui étaient les siens : à savoir des guitares acérée, un zeste de psychedelia et une approche punk dans le sens où tout semble y être bricolé.

Le thème y est ici l’espace et la science-fiction comme l’indique le titre d’ouverture, « The Universe Explodes » qui rappellera les freak-outs du Pink Floyd de la fin dea snnées 60 et l’album se développera en suivant une direction robotique peu dissemblable d’un groupe comme Neu avec des transmetteurs émettant des bips et des synthés qui gémissent à l’image d’un « Do The Supernova » qui aurait très bien pu passer pour une bande égarée de Can.

Drak Matter/Dark Energy véhiculera ainsi les mêmes traits sombres et menaçants que jadis, reste à chacun de décider si sa musique est toujours aussi vivace où si elle ne se justifie pas.

**1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s