Azure Blue: « Beneath the Hill I Smell the Sea »

Ce troisième album de Azure Blue ne varie pas l’approche qui est celle de Tobias Isaksson, à savoir une pop douce et lisse, aux synthés soyeux, véhiculant un climat triste mais toujours léger.

Un pourrait la qualifier de New Order à la sauce suédoise ce qui est, ici, un élément propre à booster Beneath the Hill I Smell the Sea. Il est également vrai que Isaksson s’est assuré la participation de plusieurs artistes pour chanter avec lui ce qui accentue la variété du disque.

Le duo de Zrnanda Mair avec Isaksson sur le titre d’ouverture « A Town Like Alice » est très confortant, tout comme les harmonies de Erik Linestad et César Vidal apportent une belle emphase à « Tragedy and Changes ».

Isaksson semble, en effet, avoir souhaité une touche plus chaude à des vocaux ordinairement glaçants comme sur un « There Was A Time » basculant dans une soul émouvante.

Tobias Isaksson poursuit son petit bonhomme de chemin le long d’une pop suédoise qu’il veut de plus en plus sophistiquée. On ne lui niera pas le goût de l’élégance et de la chose bien faite.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s