Mika: « No Place In Heaven »

On ne peut nier à Mika ce don pour réaliser des « singles » immédiatement addictifs d’autant qu’ils sont servis par une voix avec laquelle il peut tout faire que ce soit du Sparks ou du Queen.

C’est sans doute pour cette raison qu’on est en droit de demander de lui un album, son quatrième, qui ne sonne pas comme un recyclage des recettes passées. On peut considérer qu’être juge à The Voice en France ou The X Factor Factory chez nos voisins transalpins aurait pu représenter une possibilité d’ouvrir son horizon musical ; que nenni.

Il est évident ici que ce que l’on subodorait sur le précédent album est exact : Mika n’a pas la vision qui lui permettrait d’évoluer comme Sparks ni la versatilité de Fredie Mercury ; Mika est un excellent « entertainer » c’est déjà appréciable si on est capable de se mouler à ses gesticulations théâtrales.

De cet album on ne retiendra qu’un « Ordinary Man » où une profondeur à la Rufus Wainwrght se fait jour ; quant au reste cela demeure tout sauf une collection dans laquelle Mika s’est lancé des défis artistiques.

**1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s