The Lilac Time: « No Sad Songs »

En 1979, Stephen Duffy avait participé à la formation de Duran Duran avant de continuer en solo sous le nom de Tin Tin. S’ensuivit, en 1987, le désir de fuir les contraintes de l’industrie musicale et la mise en place, avec son frère Nick, de Lilac Time afin de poursuivre son esthétique soft-pop acoustique.

Depuis, Duffy a alterné collaborations extérieures (Robbie Williams, le violoniste Nigel Kennedy), disques en solo et productions sous le nom de Lilac Time comme ce dernier opus No Sad Songs.

Ce neuvième album est constellé de de mélodies pop majestueuses et d’orchestrations apprêtées, le tout contribuant à créer une atmosphère légère et romantique. C’est un disque à savourer, en galante compagnie de préférence, et surtout en goûtant les délices des douces amertumes qui, parfois, s’y incrustent.

***1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s