Rapid Talk: Interview de His Name Is Alive.

Tecucitzecatl, le nouvel album de His Name Is Alive célèbre presque les 25 ans du duo expérimental pop. Groupé autour de la chanteuse Andrea Morici et du guitariste Warren Defever, l’ajout de Dusty Jones à la six cordes et de J. Rowe aux percussions a fait du combo un des meilleurs réunis par Defever.

« Tecuciztecatl a été véritablement un effort de groupe et non pas le produit d’un maniaque obsédé par la recherche d’un son et ne faisant qu’embaucher des musiciens pour réaliser un rêve impossible. » Defever se met ainsi un peu de côté tout en ajoutant, « j’avais néanmoins établi une certaine éthique, la même que celle qui avait été la mienne depuis les débuts. Ce disque s’est développé de façon organique, sur la base de quatre amis répétant sans pression. J’ai fait de nombreuses erreurs dans le passé et me sens coupable de ce que j’ai fait subir à des amis quand on était en studio. Au fil des années je pense avoir développé une certaine capacité à savoir commet gérer les attentes et ne pas vouloir outrepasser les limites des musiciens avant que, justement, ils n’arrivent à leur point de rupture. Pour moi désormais, la collaboration ne se résume pas à la relation qu’aurait un vampire à ses victimes ; d’ailleurs peut-on vraiment parler de collaborateurs dans ce cas ? »

Quels qu’aient pu être ses objectifs, Defever a réussi à créer un album qui transcende la culture éphémère du MP3 en donnant à ses auditeurs manière à cogiter dans la mesure où le disque est disponible sous tous les formats, y compris un livre, Book of Tecuciztecatl où figurent textes et diverses illustrations. Il demeure circonspect quant à la définition des variations en termes de sons mais plus disert quand il s’agit d’aborder le concept sous-jacent, la gémellité, qui jalonne un disque où se multiplient une juxtaposition de sujets sérieux et de frivolité ce qui va de pair avec ses nombreuses productions. « Mon véritable défi en écrivant cet opéra rock n’était pas seulement de parler d’une femme enceinte de jumeaux en 1969 mais aussi dans sa réalisation qu’e l’un d’entre eux est un démon. Tout va tourner autour de la relation entre les deux jumeaux et explorer l’imagerie historique et mythologique qui s’est élaborée à partir de cette problématique. Si on va un peu plus profond, on peut y voir une métaphore avec toute relation fusionnelle dans laquelle les deux protagonistes ont une très forte connexion. Mais un des deux absorbe l’autre, comme les jumeaux dans le ventre maternel ce qui engendre sentiments de perte et de regrets. Que se passe-t-il si vous avez non seulement perdu votre âme sœur mais l’avez également tuée ? Un opéra rock traitant de ces tensions dans les relations me semblait représenter un défi pour lequel je me sentais prêt. »

Morici prête sa voix à cet opéra de la terreur et elle y est étincelante. Que ce soit dans le registre de crooneuse charmeuse sur la ballade « I Believe Your Heart Is No Longer In This Room » ou dans celui, plus sépulcral, sur le titre d’ouverture schizophrénique, « The Examination ». Son style s’harmonise à merveille avec l’esthétique tordue de Defevrer ce qui explique sans doute pourquoi, avec dix ans passés au sein de His Name Is Alive, elle détient la palme de la longévité : « Andrea est la personne qui est le plus à même d’exprimer les émotions qui me traversent, et ce y compris les plus personnelles. »

Il ajoute ensuite : « Je crois que son expérience à jouer à Detroit dans les groupes les plus déjantés possible est très proche de la mienne. Elle a travaillé avec des artistes dont je me sens très proche. Nous avons tous deux le même intérêt pour la découverte et l’exploration musicales. C’est vers elle que je me tourne quand j’ai quelque chose à demander que ce soit pour ma musique ou ce que je dois mettre en termes de tenue de scène. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s