Giorgio Moroder: « Déjà Vu »

Depuis Sparks, Donna Summer ou autres, Giorgio Moroder a injecté les dance floors de ses rythmes passés aux synthétiseurs au point d’être devenu une des icônes de l’éléctro-pop.

Trente ans sont passés et Déja Vu est un titre représentatif pour quelqu’un chez qui la constante a toujours été la même, y compris dans sa collaboration avec Daft Punk.

Tout juste peut-on souligner, non pas une évolution vers le « mainstream » puisque Moroder en fait désormais partie mais des moments disco toujours aussi irrésistibles comme les instrumentaux que sont « 74 Is The New 24 » ou « La Disco ».

Le producteur n’a pas son pareil pour capturer des divas du genre comme Kylie et Sya et sa production autour des vocaux de Kelis sur « Back And Forth » ne peut que nous faire souhaiter qu’il se décide à produire un de ses albums dans son intégralité.

On regrettera le mièvrerie de « Tom’s Diner » où intervient Britney Spears ou le sample de Flashdance qu’est « Wilstar » et on souhaitera que l’étincelle dont il se montre ici si peu prolixes soit suffisamment forte pour l’entraîner vers une vraie electro-pop du 21° siècle.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s