Gengahr: « A Dream Outside »

Devant une certaine stagnation du « psyche revival » certains groupes comme Trame Impala ou Unknown Mortal Orchestra dont décidé de poser le pied dans des eaux moins familières, à savoir le funk et la disco alors que Slealing Sheep se « fourvoyait » dans la dance et Sarahan le folk.

A Dream Ouside, le « debut album » des Londoniens de Gengahr, n’adhère pas à ces formules aussi dramatiquement que les artistes précités mais il en offre des raffinements assez subtils.

On a droit à de la « psyche pop » dans laquelle l’insistance est mise sur la pop, ses mélodies usées étant à la fois déstabilisantes mais prêtes à affronter les festivals.

Le « lead single », « Powder », est bien cadencé et Felix Bushe nous délivre un falsetto affecté qui passe du mignon au dérangeant en quelques mesures. Cette qualité est reprise par le guitariste John Vicor qui navigue avec aisance entre des dynamiques calmes puis urgentes.

Le combo saura également manier un chorus façon MGMT en l’étayant de textes inquiétants sur une sorcière et ses cris et le tableau ne serait pas complet sur un titre freak-folk comme « Dizzy Ghost » qui annonce dès l’ouverture le registre « borderline » où se situe Gengahr.

***1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s