A Thousand Horses: « Southernality »

Les spécialiste du southern-rock que sont A Thousand Horses s’enorgueillisent d’être influencés par des icônes du genre comme The Black Crowes et The Allman Brothers. Leur nouvel album ne les fera pas mentir, que ce soit par son titre, Southernality, que par son registre.

La première plage, « First Time », nous transporte dans une composition tapageuse menée au clavier qui n’est pas sans rappeler « Jealous » des Black Crowes en matière de vocaux et d’instrumentation. Elle exemplifie la fine frontière entre influence et collage et c’est en ce sens que le disque peut indisposer.

A Thousand Horses parviennent toutefois à faire montre de personnalité sur « Smoke », le premier « single » qui a d’ailleurs un certain succès outre-Atlantique. Le chanteur Michael Hubby parvient à y émuler une femme à la voix enfumée et c’est un titre qui va très bien au groupe tout comme « Sunday Morning » une ballade lente et solide.

Southernality est un album parfois gagnant, parfois passant à côté de la plaque. Il est navrant de voir un groupe de musiciens talentueux rester trop proche de certaines grosses pointures de southern-rock et ne pas sembler être en mesure de s’en éloigner.

**1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s