Patrick Watson: « Love Songs for Robots »

Philip K. Dick se demandait quelle était la nature des rêves des androïdes, Patrick Watson, sur ce nouvel album, semble se préoccuper de l’affection dont pourraient bénéficier les robots, une évolution par rapport à ce qui lui a permis de figurer dans les BOs de plusieurs séries mortifères (Walking Dead, Grey’s Anatomy).

Cela ne le fait pas véritablement changer de registre pour autant : on trouve toujours ces ballades pour piano prises en accords mineurs, des guitares électriques qui sanglotent et des synthés mélancoliques et dissonants.

Le Canadien a été enregistré à Los Angeles, mais cela ne change que peu de choses à l’affaire si ce n’est, peut-être, un climat à la Twin Peaks. Celui-ci s’exemplifiera sur le spectral «  Good Morning Mr. Wolf » ou les lamentations bluesy en distorsion de « Turn Into Noise ».

Pour le reste on retiendra l’élégance sinueuse de « Hearts » passant du folk au art-rock ou un « Grace » qui nous ramènera aux Beatles de Abbey Road.

Love Songs for Robots porte bien son titre ; il est romantique et étrange, parfois déconcertant mais toujours stimulant. Les robots devraient apprécier.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s