Prinzhorn Dance School: « Home Economics »

Prinzhorn Dance School est un duo post-punk qui a toujours réduit ses chansons à ce qui pouvait être minimal. Ce troisième album traduit cet ascétisme sous la forme de six morceaux qui, sur une durée totale, sonnent incroyablement dégraissés.

Depuis 2008, leur répertoire a évolué d’une démarche expérimentale à des structures plus simples qui s’agrémentent assez bien de ce minimalisme austère. L’impression générale est d’ailleurs celle d’une solitude furtive car les titres ont été enregistrés alors que le combo était en mouvement à l’exemple des « Reign » ou « Let Me Go » où les textes, plus conventionnels en ancrés dans le concret, ont abandonné leurs références dadaIstes.

Home Economics porte ainsi plutôt bien son titre puisque c’est une sorte de « road album » qui décrit un quotidien sans vouloir de compromis. Les riffs acerbes de « Haggie » ou « Education » rappelleront Gang of Four, un peu comme si Prinzhorn Dance School avait trouvé une zone de confort inattendue ; la viole jouée en continu à l’arrière plan nous amenant dans un chez eux qui leur appartient.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s