Christopher Owens: « Chrissybaby Forever « 

Chrissybaby Forever de Christopher Owens suit son album audacieusement nommé A New Testament en 2014. On retrouve le même aplomb dans la couverture du disque (attitude angélique dans une camisole de force) mais ce qui ne pourrait être que provocation est pour lui un moyen d’affermir la maîtrise des choses à laquelle l’ex-leader de Girls aspire.

Tout comme avec son groupe précédent, cela ne signifie pas contrôle mais sincérité et c’est sans doute pour cette raison que l’orgue Hammond et les choeurs gospel ont laissé place à une production plus décharné et brute comme sur un «  Another Loser Fuck Up » qui semble regarder de loin le legs musical de Owens quand il se prenait pour Iggy Pop.

Pour le reste, il s’empare de ces récits de teen-pop des 50’s avec leur cortège de tragédies ou d’amours perdus et ses guitares carillonnantes empruntent à chaque fois un nouveau déguisement qui leur donne fière allure même si certains sont parfois trop ludiques.

On ne pourra nier l’étendue des idées que Owens met sur la table, on se prendra à imaginer ce que son honnêteté nous révèlera quand il se sera débarrassé de tout faux-semblant.

***1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s