The Sandwitches: « Our Toast »‘

Le garage rock à San Francisco est déclinant et hormis Thee Oh Sees ou Ty Seagall l’attention dont il était l’objet a nettement faibli. Sandwitches a sans doute pressenti la chose puisqu’il annonce, Our Toast, son album final.

Le groupe est réputés pour ses harmonies fantasmagoriques comme le titre d’ouverture, « Sunny Side » semble le confirmer. C’est un titre au piano, aisé à reprendre en coeur, suivi d’un « Play It Again, Dick » qui met en relief l’approche du combo : guitares surfs mélancoliques rythmant des ballades vaguement country.
spotify:track:0cde2YLntwcmd2eyKYv6Ai

« Sleeping Practice » nous procurera des harmonies éthérées en sa conclusion donnant comme l’impression que The Sandwitches passe le relai à des artistes comme Chasity Belt ou Coleen Green.

Ce troisième opus est donc un chant du cygne, il en a l’aspect parfois monotone ; format similaire de chaque plage et passages instrumentaux « spacey » trop fréquents. Le temps n’est plus aux jams, on se demande alors pourquoi le combo nous quitte en entrant dans un tel territoire.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s