Dale Watson: « Call Me Insane »

Dale Watson est un artiste qui a le cran de jouer encore la musique qui lui parle ; dans son cas un son country estampillé années 70 avec le look qui va avec, à savoir chemises de cow boy, vestes en cuir et surtout coupe de cheveux permanentée à la limite de la caricature.

Le pire, ou le mieux, de tout ça est qu’il n’y a chez lui aucune ironie ou second degré et que le son qui est issu de son répertoire est, tout bonnement, énorme au point de faire oublier son image, à moins qu’il ne la rende encore plus jouissive.

Call Me Insane est un titre qui résume bien la philosophie du bonhomme et c’est aussi sa plus grande compilation. On y trouve, bien sûr, des roads sogs pour routiers (« day At A Time ») mais aussi des shuffles country, du honky-tonk, du rockabilly et du western swing. Son registre a été qualifié d’« Ameripolitan » et c’est un adjectif qui lui colle judicieusement à la peau depuis plusieurs décennies.

On pourrait ajouter, par rapport à sa faconde insubmersible, du « outlaw country » peut-être la meilleure appréhension d’un type pour qui deux mesures suffisent pour nous entrainer dans le bar le plus proche ou, mimétisme aidant, aller chez un coiffeur réclamer la même coupe de douilles.

****

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s