No Joy: « More Faithful »

Sur les meilleurs morceaux de More Faithful No Joy joue très vite et sonne très lourd. Mais cette irruption sonique est si uniforme que très vite le disque devient brouillé et peu excitant.

« Remember Nothing » est nappé dans du shoegaze et du post-punk angulaire et la voix de Jasamine White-Gluz s’élève comme une balise à laquelle s’accrocher. « Hollywood Teeth » fonctionnera de la même manière, démarrage en pop caoutchouteuse avent de tomber dans les textures rugueuses de Sloan ou My Bloody Valentine.

On trouvera néanmoins une bribe de tempérance avec la dream pop de « Everything New » et sa guitare hypnotique, optimisme tranchant avec le reste de l’album mais la monotonie ne sera jamais loin quand « Burial In Twos » s’empare des mêmes climats.

More Faithful est un album inoffensif qui se targue d’émuler Sonic Youth. Nos musiciens de Montréal sont encore loin de pouvoir les transcender.

**

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s