Kid Wave: « Wonderlust »

Il est difficile de croire que le « debut album » de ce quatuor anglo-suédois a été enregistré au plus profond d’un hiver britannique. Wonderlust est en effet un opus débordant de clarté, celle du shoegaze et de la dream pop des années 90, tout au long de onze titres où les guitares sont scintillantes comme ça n’est pas permis.

Kid Wave nous propose un opus rempli de désirs juvéniles et, si c’est un chemin déjà bien parcouru, il nous propose ici quelques bien jolies surprises. Celles-ci ont pour noms accroches et chorus et, ici, elles sont en nombre et énormes.

Kid Wave demeure néanmoins fidèle au genre ; six cordes sexy, vocaux alternant le capricieux et le léthargiquer grâce à la voix de crooner de Lea Emmery, par exemple sur le « single » « Honey » ou sa versatilité à effleurer le luxuriant.

Entre son parfois lo-fi et titres plus tendres comme « Sway », Kid Wave nous propose un Wonderlust qui persiste à enfoncer le clou de l’euphorie même si, sous les fantasmes rêvés, peuvent être perçus des raclements d’ongles qui irritent la surface de dermes sensibles.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s