The Indigo Girls: « One Lost Day »

The Indigo Girls ont parfois choisi des excursions musicales assez fantaisistes pour elles, des échappées cérébrales qui démentaient leurs humbles racines folk.

Ce nouvel album, le premier depuis quatre ans, les voit revenir à leurs sources originelles avec Emily Saliers et Amy Ray alternant les vocaux et renouant avec leurs harmonies virginales avec une fluidité qui se fait sans bruit.

Le nouveau producteur, Jordan Brooke Hamlin, installe The Indigos dans un cadre dépouillé ou les mélodies sont magnifiquement exposées où, comme à l’habitude Saliers se chargera des plages les plus délicates comme « Elizabeth », une lamentation à propos dun amour perdu, ou « Southern Calfornia Is Your Girlfriend » qui reprendra la même thématique.

Ray apportera, elle, cet élan cathartique avec « Olympia Inn » ou « Happy in the Sorrow Key », une méditation inspirée par la morte de son père.

Toutes deux se rejoignent sur un « The Rise of the Black Messiah », message politique fort à propos sur un homme injustement accusé de crime où elles conservent cette souche d’optimisme qui leur est inhérente et qui ne manque jamais d’impressionner. Comme le dit Ray : « Il faut toujours trouver de la bonté, quelque part, quelle qu’en soit la manière ».

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s