Roman à Clef: « Abandonware »

Il est peu de personnalités qui, dans le domaine de semi-underground, se réclament de la pop sophistiquée comme l’ancien Pains of Being Pure at Heart Kurt Feldman. Sur ce premier album, Abandonware, son nouveau projet le voit réaliser sans doute un des ses rêves ; canaliser une musiqe qui ne peut que rappeler le meilleur de Prefab Sprout.

Roman à Clef est une sorte de super-groupe puisqu’il comprend Ryan Newmeyer (A Sunny Day In Glasgow) et Jen Goma qui, à elle seule, pourra expliquer les imbrications soniques élaborées du disque.

On retrouve en effet les composantes dream pop et shoegaze, la sophistication mélodique des compositions mêlée à un penchant de bon goût pour l’expérimentation.

Roman à Clef se veut un combo innovateur en matière de production, sur ce plan il va au-delà d’une démarche purement grand public ; Abandonware nous livre ici une clef dont on ne peut que souhaiter qu’elle ouvre d’autres portes.

***1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s