Eternal Summers: « Gold and Stone »

Le succès de Eternal Summers et de sa pop-rock indie ne se démentent pas depuis 2009 mais , sur ce quatirème opus, le trio de Virginie a décidé de changer un peu de braquet et de montrer d’autres cordes à ses cordes de guitares.

Comme The Drop Beneath, le précédent opus, Gold and Stone a été enregistré à Austin avec Louie Lino chargé de tout ce qui va autour du son du combo et celui-ci a accompli un bel effort en permettant à Eternal Summers de s’éloigner des tonalités pop.

Le disque a été produit par le groupe et Lino a impeccablement suivi certaines directives qui voulaient aller vers des textures plus lustrées et lumineuses, insister également sur des riffs très « classic rock » et des éléments jazzy ponctués d’une virulence vocale punk qui joue avec habileté sur le contraste.

Gold and Stone sonne un peu comme un mélange de Blur, Radiohead, Echo & The Bunnymen, Ryan Adams et Trail of Dead ou Dinosaur Jr. et Stereolab ce qui donne un disque dont l’intérêt résidera dans cet alliage à défaut de nous faire vibrer au son de mélodies convaincantes.

**1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s