Algiers: « Algiers »

En surface il n’y a rien de commun eutre le punk et le gospel si on considère l’esthétique de Frankil James Fisher (grooves industriels, tapisserie de synthés froid, guitares tissant une virulence post punk, staccato et feedback des amplis) et les innombrables sermons de la culture des états du sud (la Géorgie) dont Aligers sont originaires. Le gospel de Fisher se ourrit d’un phrasé de prêcheur , d’allusions au Grande Réveil comme un pasreur baptiste pourrait les professer.

Algiers imite les échelons les plus élevés de la hiérarchie religieuse, une nouvelle façon de communier comme si les claquements de mains et de pieds devaient se nourrir d’autres choses que des manifestations tribales et que les chants issus des champs de coton, les crucifix se devaient d’être éduqués et baptisés d’autres formes de bouleversement.

L’adaptation est le mot-cléf, et ici le gospel se fait brut et viscéral, les guitares hurlantes et les vociférations proches du nihilisme. La tradition sudiste est toujours là mais mise au goût du jour par un trio désormais installé à Brooklyn.

La juxtaposition du « noise rock » et de la soul est revigorante et n’a rien à voir avec un gimmick tant les textes évoluent ici dans ce qu’en d’autres temps contestataires on nommait « agitprop ». On vantera la satire qui naît ci de l’ONU, du colonialisme bien pensant d’ajourd’hui et on ne pourra qu’adhhrer à cette tentative qu’est de crer une « aro-pop dans un contexte décolonisé ».

Ce genre de « protest-songs » a encore lieu d’être ; il est salutaire qu’il se manifeste d’aussi belle manière.

***1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s